Partenariat AVH Ecole des Chiens Guides

18 Septembre 2020

Au Comité AVH de Moulins sur Allier, un chèque de 10000 € de l’Association Valentin Haüy a été remis à l'école des chiens guides d'aveugles du Centre-Ouest par Joel Chevalier Bénévole référent géographique à la Coordination des Comités au Siège AVH à Paris. Il a été remis à Madame Sylvie Morliéras , Présidente de l’Ecole des chiens guides d’aveugles de Limoges

Les participants entourant le Président Guerbois

L’Association Valentin Haüy et l’Ecole des Chiens Guides du Centre Ouest : un partenariat au service des Déficients visuels

 

Daniel Guerbois, Président du Comité de l’Association Valentin Haüy de l’Allier, bien connu dans le milieu associatif, s’est posé en maître de cérémonie pour la remise d’un chèque à l’Ecole des Chiens Guides du Centre Ouest le Jeudi 17 septembre 2020. Après avoir remercié les différents élus représentés à cette manifestation, il a accueilli chaleureusement Joel Chevalier de l’AVH Nationale ainsi que Mme Sylvie Morliéras Présidente de l’Ecole des chiens guides d’aveugles de Limoges accompagnée d’une éducatrice Mme Sophie Diodore Ensuite, il a salué le travail de son équipe de bénévoles au service des bénéficiaires déficients visuels.

Don de 10 000 euros.

Ce rendez-vous a permis à l'école des chiens guides d'aveugles du Centre-Ouest de recevoir un chèque de 10.000 € de l’Association Valentin Haüy, remis par Joel Chevalier Bénévole référent géographique à la Coordination des Comités au Siège AVH à Paris. Il a été remis à Madame Sylvie Morliéras , Présidente de l’Ecole des chiens guides d’aveugles de Limoges

Joel Chevalier, représentant Dominique de Garam, Vice-Présidente  de la Coordination des Comités au Siège et Olivier Jaud de la Jousselinière, en charge des relations avec la Fédération des Ecoles de Chiens Guide présenta le rôle de l’Association Valentin Haüy qui représente 120 comités en France et qui a fêté l’an dernier ses 130 ans.

130 ans au service de l’autonomie des aveugles et des malvoyants :

Autonomie pour la lecture : médiathèque et l’imprimerie (noir et braille),

Autonomie pour la communication au sens plus large : clubs informatiques pour l’initiation et formation aux nouvelles technologies,

Autonomie dans les activités quotidiennes : loisirs, sports, culture…

Autonomie dans les déplacements, avec les cours de locomotion, les actions menées pour l’accessibilité des lieux ouverts au public et des moyens de transports…

Et bien sûr, le partenariat de plus de 50 ans avec les Ecoles de Chiens Guides, pour lesquelles il a rendu hommage pour leur travail remarquable qui permet aux personnes déficientes visuelles de prendre un nouveau départ par le don d’un chien.

Neva, le bonheur retrouvé pour Marjorie

A Vichy, cela fait  pratiquement un an que Neva est entrée dans la vie de Marjorie. Cette femelle Labrador partage le quotidien de cette non-voyante, pour qui les chiens-guides d’aveugles sont bien plus que des animaux de compagnie.

Calme et concentrée lorsqu’elle travaille, Neva guide sa maîtresse dans la rue. Cette chienne labrador a été formée pour éviter les obstacles ou encore signaler les descentes et remontées de trottoir.

Un vrai travail d'équipe précise Marjorie, la chienne répond aux ordres directionnels. C'est ainsi qu'elle accompagne sa maîtresse pour prendre le bus, le train, ou encore faire ses courses. Dans tous les trajets du quotidien Neva est là.

Marjorie Fournier âgée de 32 ans  est non voyante de naissance, Neva est son 2e chien guide.

Quand elle parle de Neva, c’est toujours avec un large sourire, Neva âgée de 3 ans  représente pour elle beaucoup de bonheur, un lien social important. 

 

En France, 1,7 million de personnes sont aveugles ou malvoyantes. Un peu plus de 1 500 sont accompagnées par un chien-guide. Un précieux compagnon, qui vient faciliter les déplacements du déficient visuel. Repérer un escalier, présenter une porte, éviter un obstacle... Le chien guide peut répondre à une cinquantaine de consignes.

2 ans d'apprentissage

Selon Sylvie Morliéras, Présidente de l’Ecole des Chiens guides d’aveugles de Limoges, pour être apte, un chien-guide doit connaître une cinquantaine d'ordres. Un long processus, depuis le placement du chiot en famille d'accueil pour le sociabiliser, jusqu'à l'apprentissage en centre d'éducation. Il faut près de 2 ans. L'association fonctionne principalement grâce aux dons, legs et mécénat.

Former un chien guide coûte en moyenne entre 25 000 et 40 000 euros. Il est remis gratuitement  au bénéficiaire.

Selon Sophie Diodore, éducatrice à l’Association des Chiens guides d’aveugles du Centre Ouest, on fait en sorte de créer le meilleur binôme, pour avoir les deux profils qui correspondent 

En conclusion, une citation de Paul Claudel reprise par l’Ecole des chiens guides illustre bien ce que peuvent ressentir les déficients visuels vis-à-vis des chiens guides : « Il y a des yeux qui reçoivent la lumière et il y a des yeux qui la donnent ».

 

 

Les élus soutiennent l’action de l’Association Valentin Haüy

Jean Paul Dufregne Député, représenté par son assistante parlementaire Agnès Cluzy, attaché à la défense du territoire, soutient l’action de l’association au service des déficients visuels et s’engage à apporter son aide pour la constitution d’un dossier d’aide à la création d’un musée du braille, projet cher à Daniel Guerbois qui s’est investi totalement dans ce projet depuis plusieurs années. Soutien identique apporté par Pierre André Perissol, Maire de Moulins, représenté par Romain Bernard, conseiller municipal.